Vins De Bourgogne

Edition du 12/07/2016
 

LE DOMAINE PRIEUR-BRUNET

Référence

Domaine PRIEUR-BRUNET

En digne représentante de la 7e génération, Dominique Uny-Prieur, secondée aujourd’hui par son fils Guillaume (8e génération), poursuit une politique qualitative familiale exemplaire, qui met en avant une véritable philosophie du travail et de l’élevage des vins.


Le 11 Ventôse de l’An 12 (11 mars 1804), les frères Jean et Claude Prieur acquièrent le Domaine du Château Perruchot à Santenay. Seul Jean Prieur eut une descendance et depuis près de deux siècles, cet héritage a été transmis de génération en génération comme en témoigne l’arbre généalogique qui remonte au XVIIe siècle. C’est ainsi que se sont succédés Jean Prieur et son frère Claude, Claude Prieur Ponnelle, Jean-Baptiste Prieur Blondeau, Jules Prieur Saladin, Georges Prieur Collin. En 1955, grâce à l’union de Guy Prieur et d’Élisabeth Brunet, native de Meursault, le Domaine prend un nouveau départ et devient le Domaine Prieur-Brunet en raison de l’apport d’un important vignoble familial sur Meursault. De cette union naquirent deux filles, Dominique et Chantal. Dominique, après un bac commercial, a passé avec son époux à la faculté d’œnologie de Dijon, son diplôme en 1978. Parlant couramment anglais et allemand, c’est avec plaisir qu’elle aime recevoir les nombreux clients au caveau. Aujourd’hui, à la suite du décès de Claude en 2003, son fils Guillaume (8e génération) est à ses côtés, après avoir brillamment obtenu le diplôme de l’Académie Commerciale Internationale et poursuivi ses études à l’École Supérieure de Commerce de Dijon. Ce vaste Domaine de 20 ha sur la Côte de Beaune est largement ancré à Santenay-le-Haut, dans cette jolie maison coiffée de tuiles vernissées. Un site à Meursault, “le Moulin Juda”, facilite les déplacements des engins de culture. La maison possède une véritable philosophie du travail et de l’élevage des vins. Les sols et les vignes ont toujours été travaillés dans un esprit d’une viticulture “raisonnée”. Le Domaine produit à parts égales des vins rouges et blancs. Leurs fleurons sont le Santenay Maladière 1er Cru rouge (5 ha) et le Meursault Charmes 1er Cru blanc (1,20 ha). “En 2015, nous dit Guillaume Uny-Prieur, nous avons souffert de la sécheresse entre Juin et Juillet, avons eu un peu de pluie fin Juillet, ce qui était parfait pour les blancs, par contre cela a tardé pour les rouges, ce qui donne des vins très denses, très concentrés mais en petite quantité. Qualitativement ce sont des vins magnifiques. Nous n’avons pratiquement pas eu de tri à faire, les vendanges très saines se sont faites par un temps splendide, sans une goutte de pluie ! Nous avons effectué des macérations normales, grâce aux peaux épaisses nous avons pu extraire au maximum car nous avions la structure, le gras ; pour l’instant, on peut dire que le 2015 est le meilleur millésime depuis 2009. Que ce soit pour les blancs ou les rouges nous avions des degrés élevés supérieurs à 2003, des degrés naturels avoisinant les 14°. Pour les blancs, quantité et qualité exceptionnelles, pour les rouges 2015, qualité exceptionnelle mais peu de quantité. Nous investissons dans le travail du sol, le labour participe à faire respirer les sols ce qui est très important et de plus nous utilisons de moins en moins de désherbant. Nous travaillons plus maintenant dans le respect de l’environnement. Blancs 2014 : très belle fraîcheur aromatique, arômes de fleurs et fruits blancs, des vins très frais, très minéraux, un style de vin différent du 2013, des vins qui seront agréables sur des styles de cuisine différents. Le 2014 est bien typé et le 2013 plus gourmand. Rouges 2014 : les vins sont encore à l’élevage. Il y a un réel potentiel, matière et acidité étaient au rendez-vous. Blancs 2013 : beau mix bois-acidité-fruité, belle longueur en bouche, assez plaisant, des vins qui ne sont pas dominés par le bois, belle ampleur aromatique, un millésime très plaisant. Nous avons déjà vendu plus de la moitié de la récolte, donc il ne reste plus trop de bouteilles. Rouges 2013, les vins s’ouvrent gentiment, on obtient un millésime un peu plus concentré que d’habitude, belle matière, des vins pas trop lourds, pas trop durs, riches en structure, en couleur, bien aromatiques, des vins très plaisants dès maintenant mais que l’on peut garder en cave pour les laisser vieillir.

   

LE DOMAINE PRIEUR-BRUNET

Dominique et Guillaume Uny-Prieur
Rue de Narosse - BP 9
21590 Santenay
Téléphone : 03 80 20 60 56
Télécopie : 03 80 20 64 31
Email : uny-prieur@prieur-santenay.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT BOURGOGNE ROUGES
e_bourgogne_rouge.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
ESMONIN (GCh)
GELIN (Fixin)
Philippe LECLERC (GC)
Pierre BOURÉE (Ch Ch)
Marc BROCOT (Mars.)
FOUGERAY DE BEAUCLAIR
SEGUIN MANUEL
Nicolas POTEL
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

Clos des LAMBRAYS (MSD)
MONTS-LUISANTS (MSD)
Pierre AMIOT (Clos de la Roche)
François BERTHEAU
COQUARD-LOISON-FLEUROT (ChM)
VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
CHEVILLON-CHEZEAUX (N)
COUDRAY-BIZOT (É)
GROS (Gd-É)
René CACHEUX
Manuel OLIVIER
POULETTE (Vr)
BERTAGNA
LOUIS LATOUR
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

AMPEAU (V)
Antonin GUYON (V)
PRIEUR-BRUNET (V)
Michel PRUNIER (AD)
VIRELY-ROUGEOT (P)
Albert BOILLOT (P)
B. DELAGRANGE (V)
DICONNE (AD)
MUSSY (P)
POULLEAU (V)
VIOLOT-GUILLEMARD (P)
NUDANT (V)
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

ANTONIN GUYON (C)
MAREY (C)
Clos BELLEFOND (S)
Gérard DOREAU (Mo)
DUBREUIL-FONTAINE (C)
Jean-Jacques GIRARD (PV)
DENIS (AIC)
JAFFELIN (PV)
CHOUPETTE (S)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

HEIMBOURGER (Irancy)
Alain VIGNOT
Eric DARLES (Irancy)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
(Henri REBOURSEAU (Ch)*)
DEREY (Fixin)
Olivier GUYOT
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

(PIERRE NAIGEON (CHM)*)
VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
Jean PETITOT (Côte Nuits)
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

PIGUET-CHOUET (AD)*
COSTE-CAUMARTIN
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

JACOB (C)
ARDHUY (C)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

BERGER-RIVE

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
(Ch. de MARSANNAY (Ch))
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
(CRUCHANDEAU)
LABOURE-ROI
(CH. DE SANTENAY)
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

(PIERRE ANDRE)
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

C.PAULANDS (AlC)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

(VAUCHER)
(PARIZE (Givry)*)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Frédéric ESMONIN


Toujours à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Pour Frédéric Esmonin, ce millésime 2015 signe “une très belle qualité, grâce à une vendange saine qui n'a pas nécessité de tris. Le 2015 est un vin typique, extrêmement prometteur, mais la récolte est en baisse de 30% par rapport à 2014. En 2016, vente du 2014 et, en fin d'année, des premiers 2015.” Remarquable Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Lavaux 2014, de robe rouge teintée cerise noire, de bouche très équilibrée, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), charnu, qui associe charpente et distinction.  Beau Gevrey-Chambertin Clos Prieur 2013, qui possède un charnu bien présent et cette charpente à la fois riche et souple, harmonieux, très parfumé en finale, aux connotations de cassis et de poivre, parfait avec un coq au vin ou un civet de canard en velours.  ll y a aussi ce grand Chambertin Clos de Bèze 2010, d’une belle couleur aux reflets violets, parfumé (mûre et violette), un vin bien corsé, aux tanins souples, aux nuances complexes en bouche où se mêlent la griotte et l’humus, alliant rondeur et charpente, de garde, et le Ruchottes-Chambertin 2010, de belle matière, aux tanins fermes, aux senteurs de fruits noirs, d'épices et de sous-bois, un grand vin typé, majestueux, envoûtant, vraiment remarquable. Superbe 2009, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, fin et coloré, un vin racé qui dégage des nuances de fruits cuits (cassis, griotte) et de truffe au palais.


17, rue de Paris
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone :03 80 51 89 28 et 09 79 66 20 27
Télécopie :03 80 34 14 24
Email : fredesmonin@orange.fr

Domaine de la POULETTE


Le Domaine est une très ancienne propriété, appartenant à une famille dont la présence sur la côte viticole est attestée depuis l'époque de Louis XIV. Depuis plus de six générations, elle s'est transmise par les femmes, qui ont toujours su choisir à leur coté des hommes de valeur pour porter avec elles le flambeau du Domaine. “2015 : superbe millésime, nous dit François Michaut, le temps était excellent pour la vigne, il y a eu un peu moins de quantité due à la grêle, mais ce sera un vin coloré, charpenté, tout en restant souple. Une année en “5” typique. Nos récompenses : médaille d'Or pour le Bourgogne Blanc 2012 au concours des vins de Lyon 2015, médaille de Bronze pour le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les 2010 au Concours Burgondia 2015 et aussi pour cette cuvée, une autre médaille d'Or Féminalise 2015, médaille d'Argent pour le Vosne-Romanée Premier Cru Les Suchots 2010 au concours Burgondia, à celui de Lyon et Féminalise 2015 ! Une nouvelle cuverie, toute en longueur, spectaculaire a vu le jour en 2015.” On se fait plaisir avec ce Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Vaucrains 2011, parfumé, d’une belle complexité où s’harmonisent le cassis, la cerise et les sous-bois, de bouche chaleureuse comme ce 2010, où s’entremêlent les saveurs de fruits surmûris en bouche, de couleur grenat soutenu, aux tanins bien équilibrés, un vin généreux et ample.  Remarquable Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Poulettes 2011, avec des notes subtiles d’humus et de petits fruits rouges surmûris (cassis, cerise noire), un beau vin gras et ferme, tout en séduction, à déboucher sur une épaule d'agneau braisée ou un bœuf bourguignon. Le 2010 est corsé, charmeur et racé, de bouche persistante avec ces nuances de fumé caractéristiques, de belle évolution comme en atteste ce 2006, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, et le 2003, remarquable aujourd’hui, où s’entremêlent des notes de cassis mûr, de poivre et de réglisse.  Très beau Vosne-Romanée Premier Cru Les Suchots 2012, chaleureux, tout en bouche, bien marqué par son terroir spécifique, coloré et racé, au nez de fruits mûrs et d’épices, qui mêle finesse et charpente, harmonie et richesse. Le 2010 est un grand vin, aux notes subtiles d’humus et de petits fruits rouges surmûris (cassis, cerise noire), un vin gras et ferme, tout en séduction comme ce superbe 2007, aux nuances de fruits rouges macérés et de sous-bois. Goûtez le Bourgogne blanc, qui sent les fruits secs, frais au nez comme en bouche, tout en finesse, et ce séduisant Côtes de Nuits Villages blanc, mêlant rondeur et distinction, qui fleure l’aubépine et la pêche jaune, un joli vin, franc et classique.

François et Françoise Michaut-Audidier

21700 Corgoloin
Téléphone :03 80 62 98 02
Télécopie :01 45 25 43 23
Email : infos@poulette.fr
Site personnel : www.poulette.fr

Domaine FOUGERAY de BEAUCLAIR


C'est en 1978 que le Domaine, une affaire familiale, se constitue par acquisition et fermage de vignes dans de prestigieuses appellations bourguignonnes de la Côte de Nuits et de la Côte de Beaune. Faibles rendements, tri systématique de la vendange à la vigne et sur une table d'égouttage, macérations longues, fermentations maitrisées par régulation thermique des cuves, élevage adapté à chaque vins en fûts de chêne neufs ou récents... “Le millésime 2014 se mérite, nous explique Patrice Ollivier, il ne fallait pas baisser sa garde. A la fois magnifiquement ensoleillé au printemps avec une belle fécondation des inflorescences, ce millésime est devenu unique quant au travail viticole. L’été à la fois chaud et pluvieux a permis de faire grossir les grappes, il fallait être présent 7 jours sur 7, jusqu’au jour de la récolte (25 septembre, début des vendanges). Nous avons réussi à avoir des vins mûrs sur des quantités un peu plus supérieures aux dernières moyennes. Les blancs sont frais, droits avec de très belles minéralités. Le Chardonnay dans toute sa splendeur. Les rouges eux aussi sont très représentatifs de notre fabuleux Pinot noir. Le caractère de fruits rouges bien mûrs engendre un gras et une force nette et solide. Nous avons à la fois la structure pour se faire plaisir rapidement mais aussi une charpente qui ne demande qu’à vieillir pour les amateurs de senteurs de sous-bois, de truffe… L’actualité du Domaine est très chargée en 2016 : en effet, mon épouse a réalisé cette année sa première cuvée avec une équipe composée uniquement de femmes; à découvrir plus précisément d’ici quelques mois. Nous avons également un gros projet de construction avec agrandissement de nos chais et création d’un nouveau caveau de dégustation.” Voilà un formidable Bonnes-Mares 2013, particulièrement représentatif de ce que doit être un Grand Cru bourguignon, de couleur grenat, puissant mais tout en délicatesse, très parfumé, avec des senteurs de cerise, de kirsch et de sous-bois, légèrement épicé, riche et complexe, tout en bouche, très typé. Le 2012 est toujours l’un des vins les plus séduisants de ce millésime, d’une belle robe de couleur intense et soutenue, d’un très bel équilibre en bouche, riche et concentré, un grand vin ample, racé, avec ces notes caractéristiques de petits fruits rouges frais, d’épices et de truffe, de garde, à prévoir sur un lièvre ou des noisettes de chevreuil aux champignons des bois. Superbe Gevrey-Chambertin Les Seuvrées 2011, très vieilles vignes sur sols calcaires avec une bonne proportion de marnes argileuses, de robe profonde, aux arômes persistants de petits fruits rouges mûrs avec des notes d’épices, de cuir, de truffe, un vin d’une grande structure, avec des tanins veloutés mais denses, d’une très belle finale, de garde, très racé. Le Marsannay Les Saint Jacques rouge 2013, très typé également (sols argilo-calcaires avec une forte présence de pierres et fossiles), au nez subtil où dominent la prune et les sous-bois, est bien classique de son appellation, de robe intense comme cet autre Marsannay rouge les Favières 2013, de bouche savoureuse, aux tanins fermes mais très élégants, au nez complexe de cerise et de réglisse, de bouche étoffée. Le Marsannay blanc les Aiges Pruniers 2012, fin et riche à la fois, aux notes complexes de pêche et de noix, est charmeur et chaleureux, tout en finesse d’arômes, idéal avec des girolles à la crème. Le Fixin rouge Clos Marion Monopole 2013, gras, aux tanins présents, riche et parfumé en bouche, bien marqué par son terroir, est un vin qui associe puissance et distinction, avec ces nuances de griotte confite et d’humus. Le 2012, au nez délicat (mûre, cassis), de bouche subtilement épicée, allie puissance et souplesse, de très bonne évolution comme le Savigny-lès-Beaune rouge Les Golardes 2012, au nez de cassis mûr et de violette, corsé, un vin de robe pourpre soutenu. Le Puligny Montrachet Les Meix 2013, où s’associent le musc, le grillé et les fruits frais, très riche en arômes comme en structure, rond et nerveux à la fois, est tout en nuances comme le Fixin blanc Clos Marion Monopole 2013, de bouche distinguée, d’une belle finesse, aux notes de fruits secs et de poire, structuré et parfumé au palais. Le Côte de Nuits Villages rouge 2013, coloré, aux connotations de sous-bois, de cuir et de fruits macérés, est un vin ample, concentré au nez comme en bouche, vraiment charmeur.

Patrice Ollivier
44, rue de Mazy
21160 Marsannay-la-Côte
Téléphone :03 80 52 21 12
Télécopie :03 80 58 73 83
Email : fougeraydebeauclair@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/fougeraydebeauclair

DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS


Éric Marey veille avec amour sur son joli vignoble de 10 ha. Les vins sont élevés en fûts de chêne et sont suivis par un laboratoire durant toute leur évolution. Les vins sont majoritairement vendus au domaine auprès d’une clientèle fidèle de particuliers, et le reste est expédié à la restauration, à des caves à vin, en France comme à l’étranger. Le domaine vous propose en vins blancs : Aligoté, Pernand-Vergelesses, Pernand-Vergelesses Premier Cru "Sous Frétille", et Corton Charlemagne Grand Cru. En vins rouges : Savigny-Lès-Beaune "Les Rouvrettes" Premier Cru, Bourgogne, Pernand-Vergelesses "Les Belles Filles", Les Fichots Premier Cru et Corton Grand Cru. Splendide Corton-Charlemagne Grand Cru 2010, d’une belle harmonie, très élégant, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, suave, riche en bouche (poire, aubépine, pain grillé…), d’une grande ampleur, un vin très prometteur. Le 2009 est gras, aux connotations de fleurs, d’épices et de fruits cuits, un vin de bouche suave, ample, chaleureuse et d’une très longue finale, de belle évolution. Le Corton Grand Cru 2010, remarquable, est intense et chaleureux, bien charpenté, coloré et parfumé, aux connotations de truffe et de griotte mûre, tout en bouche. Beau 2008, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, fondu en bouche, avec des connotations de griotte, de violette et de musc, un vin riche, typé, ample, soyeux. Le Pernand-Vergelesses Premier Cru Sous Frétille blanc 2010, harmonieux, dégage des arômes de fruits blancs et d’amande, un vin d’une belle élégance et d’une grande richesse aromatique en finale. Beau Pernand-Vergelesses Premier Cru Les Fichots rouge 2010, typé, de couleur soutenue, d’une belle charpente, riche et structuré, aux connotations caractéristiques de réglisse, de sous-bois et de cerise mûre. Le 2009, d’un beau rouge foncé brillant, est de bouche intense où dominent le pruneau et le poivre, riche et distingué. Goûtez également le Savigny-Les-Beaune 2010, de robe intense, au nez dominé par les fruits cuits, et le Pernand-Vergelesses Les Belles Filles rouge 2010, parfumé, dense, tout en distinction, aux notes très classiques de cassis et de sous-bois, aux tanins fermes.

Eric Marey
Rue Jacques Copeau
21420 Pernand-Vergelesses
Téléphone :03 80 21 51 71
Télécopie :03 80 26 10 48
Email : domaine-pierremarey@vinsdusiecle.com
Site : domaine-pierremarey


> Nos dégustations de la semaine

Jean-Pierre DICONNE


Une place enviable dans le Classement pour cet Auxey-Duresses Premier Cru Les Duresses rouge 2011, très typé, parfumé (notes de myrtille et de sous-bois), classique, un vin qui associe couleur et matière, de bouche fondue et riche. Très beau 2010, alliant rondeur et puissance en bouche, complexe et subtil à la fois, riche et structuré, un vin qui sent la violette, la framboise et la cerise, d’excellente garde. L'Auxey-Duresses Premier Cru Les Grands Champs rouge 2011, avec ces connotations subtiles de griotte et d’humus, associe puissance et distinction en bouche, un vin très bien élevé, aux tanins présents et souples à la fois, à déboucher sur une cuisine relevée comme un navarin d’agneau, par exemple.
Excellent Auxey-Duresses Vieilles Vignes blanc 2011, avec des nuances de noisette et de chèvrefeuille, de belle robe, ferme et suave en bouche, persistant, tout en harmonie, vraiment agréable comme cet Auxey-Duresses blanc Terres Folles 2011, de robe brillante, tout en fraîcheur aromatique, avec ces notes d’agrumes et d’acacia.  Remarquable Meursault Clos des Luchets 2011, dense, très parfumé, alliant finesse et charpente, d’une bonne souplesse et d’un bouquet très aromatique aux nuances de pêche et de rose, riche et distingué. Le Meursault Les Narvaux 2011, finement bouqueté (aubépine, rose), est de bouche subtile, persistante et également très parfumée (fruits frais jaunes, amande, pain grillé). Il y a aussi l’Auxey-Duresses blanc 2011, de robe or clair avec de discrets reflets verts, qui allie richesse aromatique et persistance, ample, avec des connotations de fleurs et de grillé.

Rue de la Velle
21190 Auxey-Duresses
Tél. : 03 80 21 25 60
Fax : 03 80 21 26 80
Email : contact@domaine-diconne.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine CHEVILLON-CHEZEAUX


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. En voilà des vignerons avec lesquels on a plaisir à “boire un canon”, comme on dit en Bourgogne, tant ils associent le meilleur du vin: la convivialité, l’humilité et le respect des terroirs.
“En 2013, nous explique Philippe Chezeaux, nous avons vendangé jusqu’en octobre pour récolter des raisins à maturité, nous avons trié pour ne rentrer que le meilleur. Le 2013 est très aromatique, dans le style du 2012, avec une belle expression du Pinot, mais aussi avec plus de structure que le 2012. Le blanc 2013 est un vin très fruité, avec de belles acidités, il pourra vieillir sans problème. On est vraiment séduit par la belle fraîcheur qui le caractérise.
En 2013, aussi bien pour le rouge que le blanc, nous avons fait de petits rendements, 35% de récolte en moins pour le rouge et 50% pour le blanc, il y aura donc très peu de bouteilles. Les grappes portaient peu de raisins avec une grosse peau qui ont donné peu de jus. Ce sont des Vins assez concentrés, assez riches, d’une belle complexité, que ce soit en rouge ou en blanc, des Vins très francs, très nets, c’est un millésime très pur. Pour les rouges, des arômes de fruits rouges et noirs (mûre, cassis, griotte), pour les blancs, notes assez exotiques, poire, citron.
Le 2014 est à l’élevage, c’est un vin qui évolue bien. Nous avons eu des vendanges précoces, l’été a été un peu compliqué mais avec tout de même moins de pluie, et, durant les trois dernières semaines avant les vendanges, nous avons eu du vent qui séchait bien les raisins et une très grande luminosité, cela a joué en notre faveur. Cette météo propice a apporté une belle maturité naturelle peut-être un cran au-dessus du 2013. Nous avons enfin connu des rendements normaux et il va y avoir un peu plus de vin en cave. Je suis assez surpris par ce millésime qui présente une très belle richesse, des Vins très concentrés en arômes et en structure, ce ne sera pas un très grand vin de garde que l’on laissera en cave de 25 à 30 ans ! Néanmoins, ce 2014 a un très joli potentiel et une belle complexité, ce qui est très prometteur.
Nous sommes depuis 2011 dans une lignée de Vins sur le fruit, avec une vraie définition du Pinot, les consommateurs peuvent aussi bien se faire plaisir dans la jeunesse du vin pour profiter de sa fraîcheur, de sa richesse aromatique mais ce sont aussi des millésimes que l’on pourra conserver en cave.”
Le plaisir est bien là, en effet, avec son Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Saint-Georges 2013, d’une belle couleur aux reflets violets, alliant structure et distinction, très classique, très parfumé, avec ces notes d’humus et et de fruits surmûris. Superbe 2012, où l’élégance prime, parfumé, typé, rond mais de jolie charpente, avec des connotations de fraise des bois et d'épices, tout en bouche, où se décèle une jolie finale épicée au palais. Formidable 2011, très caractéristique de ce beau millésime où l'élégance prédomine, un vin qui allie fermeté et distinction, au nez où dominent la prune et les épices, puis, en bouche, où s'entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, fin et dense au palais. Très beau 2010, où le velouté s'allie à la structure, la complexité d'arômes (fruits noirs, champignons, poivre...) à la subtilité d'une matière pleine, de garde. Superbe 2009, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample, très persistant en bouche, complet.
À ses côtés, le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Aux Champs-Perdrix 2013, coloré, au nez complexe avec des notes de fruits rouges cuits et une pointe de réglisse, de jolie bouche. Le 2012 est très fin, ample, de robe grenat intense, aux senteurs de prune et de mûre, de bouche très équilibrée, bien classique de ce millésime charmeur, idéal sur un paté chaud de canard sauvage en croûte ou un rôti de boeuf aux pruneaux farcis. Beau 2011, puissant, très parfumé au nez (griotte, fumé), dense, tout en distinction, aux notes de cassis et de sous-bois au palais, aux tanins soyeux. Le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Porêts 2013 dévoile un bouquet puissant de violette, de sous-bois et de cuir, un vin séducteur, aux tanins savoureux. Le 2012 dégage des notes de cassis cuit, de robe rubis, souple et corsé à la fois, de belle complexité (cassis mûr, fraise des bois, violette). Le 2011, alliant rondeur et charpente, se goûte remarquablement, marqué par la prune et la griotte, légèrement poivré comme il le faut en finale, à ouvrir sur une terrine de faisan au foie gras.
On continue avec le Nuits-Saint-Georges les Saint Julien 2013, de teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de cassis et de framboise, avec cette nuance de truffe caractéristique, le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Bousselots rouge 2013, chaleureux, au nez caractéristique dominé par les fruits cuits et la réglisse, un vin équilibré, de bouche savoureuse, avec des nuances d’humus et de griotte bien mûre, et ce Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Crots 2013, très typé également, fumé, épicé, structuré et suave en bouche, aux tanins fins et élégants, un vin d’une belle longueur, avec des notes concentrées de fruits cuits et de violette, qu’il faut prévoir sur des suprêmes de foies de volaille­­­ ou une canette grillée, sauce béarnaise.

Philippe et Claire Chezeaux

Pierre BOURÉE Fils


Au XIXe siècle, Pierre Bourée reprend à Gevrey-Chambertin un commerce de vins, fondé en 1864, et lui donne son nom. Il acquiert ensuite en 1903 un clos ceint de murs, en bordure est de la D 974 (Dijon - Lyon), au lieu dit “la Justice”. Pierre Bourée le plante en vigne et lui donne le nom de clos de la Justice. En 1922, son fils Bernard lui succède et créé l’enseigne actuelle de la maison : Pierre Bourée Fils. Il achète une parcelle de vignes en Grand Cru : Charmes-Chambertin. En 1945, Bernard Bourée commence à former son neveu, Louis Vallet. Celui-ci prend ensuite la direction de la maison, assisté de son frère François. Aujourd’hui, Bernard et Jean-Christophe Vallet dirigent la maison.
Voilà un très grand Charmes Chambertin Grand Cru 2011, de belle robe pourpre, au nez puissant et subtil, aux connotations de cassis mûr et de truffe, fondu mais puissant, avec des tanins riches et veloutés à la fois, tout en charpente, très charmeur, très marqué par son terroir. Beau Mazys-Chambertin Grand Cru 2000, typé, de couleur pourpre, aux tanins riches et savoureux, parfumé (mûre, musc, épices...), alliant puissance et finesse, gras et intense, tout en bouche, classique et très harmonieux, de garde. Le Gevrey-Chambertin clos de la Justice 2012, intense, est harmonieux, aux notes de sous-bois et de griotte mûre, de bouche ample et fondue, classique de ce millésime.
Le Meursault 2012 est de belle robe, d’un bel équilibre, aux connotations florales subtiles, à la bouche fondue où se retrouvent des nuances de grillé et de pêche surmûrie, alliant puissance et souplesse. Le Chassagne-Montrachet blanc 2010, au nez subtil où se retrouvent les fleurs et les fruits secs, équilibré et harmonieux, est suave, de bouche délicate, finement bouqueté, à déboucher sur une langouste ou des girolles à la crème. Savoureux Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Cazetiers 2007, avec ces notes subtiles de pruneau confit, un vin marqué par le poivre et la vanille au palais, qui associe structure et suavité. Le Pernand-Vergelesses blanc est intense et floral, souple, avec des arômes de grillé et de pomme, gras, ample. Beau Pommard 2005, très parfumé (petits fruits rouges mûrs, humus...), avec cette pointe de griotte. À noter, La Table de Pierre Bourée, où l’on propose des menus dégustation avec 5, 7 et 9 vins. Les vins sont accompagnés de plats de la région.

Bernard et Jean-Christophe Vallet
13, route de Beaune
21220 Gevrey-Chambertin
Tél. : 03 80 34 30 25
Fax : 03 80 51 85 64
Email : contact@pierre-bouree-fils.com
www.pierre-bouree-fils.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013

 



Domaine COQUARD-LOISON-FLEUROT


Domaine Pierre GELIN


Domaine DENUZILLER


Domaine VIRELY-ROUGEOT


Domaine CHEVILLON-CHEZEAUX


Jean-Marie NAULIN


Jean-Paul PAQUET & Fils


Domaine Jacques CARILLON


Gérard TREMBLAY


Pierre BOURÉE Fils


Domaine GROS Frère et Soeur


Domaine P. DUBREUIL-FONTAINE et Fils


Domaine Pierre MAREY et Fils


Jean-Yves LAROCHETTE


Domaine Vincent BACHELET


Frédéric ESMONIN


Domaine PRIEUR-BRUNET


Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils


Domaine BERTHAUT


AUVIGUE


Domaine SEGUIN-MANUEL


Domaine JAFFELIN Père et Fils


Domaine des MONTS LUISANTS


Clos BELLEFOND



SCE DU CLOS BELLEFOND


CHATEAU DE LA BRUYERE


DOMAINE ALARY


CHAMPAGNE GREMILLET


CLOS SAINT-PIERRE


MAISON MOLLEX


CHATEAU MONT-REDON


CHATEAU LAROQUE


CHATEAU MACQUIN


SCEA CHATEAU DAVID


CHATEAU TOULOUZE


CHATEAU HOURBANON


DOMAINE GUIZARD



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales