Vins De Bourgogne

Edition du 30/06/2015
 

LES TRÈS GRANDS CRUS DU DOMAINE ANTONIN GUYON

Sommet

Domaine Antonin GUYON

Le Domaine Antonin Guyon, l’un des plus prestigieux de Bourgogne, s’étend parmi les crus les plus renommés de la Côte d’Or. La famille Guyon, dans les vins depuis plusieurs générations, en est le propriétaire. Dominique Guyon préside aux destinées de cet immense domaine de 48 hectares disposant d’une gamme exceptionnelle d’appellations depuis GEVREY-CHAMBERTIN et CHAMBOLLE-MUSIGNY, en passant par SAVIGNY-LES-BEAUNE et ALOXE-CORTON avec tous ses grands CORTON, jusqu’à BEAUNE, VOLNAY, MEURSAULT et PULIGNY-MONTRACHET. Une histoire familiale exemplaire.


C’est dans les années 1960 qu’Antonin Guyon, alors âgé de 55 ans, achète des parcelles dans une gamme d’appellations couvrant les deux côtes de Gevrey-Chambertin à Meursault. En 1970, son fils Dominique, après bien des efforts, réussit à rassembler quelques 350 parcelles appartenant à 80 propriétaires de la commune de Meuilley, dans les Hautes Côtes de Nuits: 22 hectares exposés plein sud, un excellent terroir qui vient compléter la gamme familiale. Aujourd’hui les 25 crus du Domaine Antonin Guyon sont vinifiés dans les caves de Savigny-lès-Beaune. Dominique Guyon dirige avec passion ce domaine prestigieux, avec comme seul but la qualité et l’expression du terroir. Il est secondé par Vincent Nicot, le maître de chai et chef de culture. Le vignoble est particulièrement soigné avec des labours complets et des amendements organiques modérés. Les vendanges font, elles aussi, l’objet de soins attentifs. Le ramassage des raisins est traité avec délicatesse, en cagettes de 40 kg, la vendange est acheminée à la cave en moins de 30 minutes, les raisins sont triés à la vigne puis une deuxième fois au chai, la matière première devant être la plus parfaite possible. Les vendangeurs sont des habitués du vignoble et certains sont fidèles depuis plus de 25 ans. La vinification s’effectue dans une très belle cuverie à Savigny-lès-Beaune qui allie les méthodes traditionnelles aux moyens techniques les plus modernes. Les blancs sont pressés en grains entiers, un débourbage clarifie les moûts et sont entonnés pour une fermentation complète en barriques. Les vins restent sur lies et sont légèrement bâtonnés, la mise en bouteilles a lieu en général au bout d’un an à 18 mois en fonction des appellations. Les rouges sont égrappés et vinifiés en cuve bois ouverte avec pigeage deux fois par jour dans la plus pure tradition bourguignonne. Les températures sont contrôlées pour conserver au maximum tous les arômes. Après un léger débourbage, les vins sont élevés pendant 15 à 18 mois en fûts de chêne dont une partie en bois neuf. À la dégustation, on apprécie la richesse aromatique pure et classique des grands blancs qui sont remarquables par leur finesse et leur longueur. Les rouges sont concentrés, bien colorés, de belle texture avec une belle complexité aromatique, classiques et bien parfumés. Les sommeliers et dégustateurs apprécient les vins du Domaine Guyon que l’on retrouve régulièrement sur les tables des Étoilés Michelin. Le Domaine exporte dans 42 pays tels que Etats-Unis, Grande-Bretagne, Japon, Suède, Norvège, Suisse, Russie, Canada, Singapour, Hong-Kong Taïwan, Chine, Australie...
Qualité des Vins Volnay Clos des Chênes : très griotte, intense, aux tanins soyeux, long en bouche. Corton Clos du Roy : gras et vif, minéral, nuances animales, élégant, très racé et typé. Aloxe-Corton 1er Cru Les Fournières : gras, belle matière, tanins serrés, de longue garde, une référence. Corton-Bressandes : dense et complexe, bouche profonde, tanins très fins, élégant et pur. Pernand-Vergelesses 1er Cru : très gras, très typé, de bouche savoureuse. Meursault-Charmes 1er Cru : un grand vin doré, avec une note minérale, très élégant, belle matière, beurré, sensuel, riche en arômes. Corton-Charlemagne : superbe, aux arômes de miel et de noisette, plein, ample et très long en bouche, de garde. Chorey-lès-Beaune : fruité, charnu, bien équilibré. Chambolle-Musigny : des arômes de fruits mûrs, une texture soyeuse. Hautes Côtes de Nuits : arômes de petits fruits rouges, élégant, bouqueté, tout en bouche. Gevrey-Chambertin : riche et complexe, avec des arômes de griotte et des tanins racés.

   

LES TRÈS GRANDS CRUS DU DOMAINE ANTONIN GUYON

Dominique Guyon
Bureau : 26, rue Chabot-Charny - 21000 Dijon
21420 Savigny-Lès-Beaune
Téléphone : 03 80 67 13 24
Télécopie : 03 80 66 85 87
Email : domaine@guyon-bourgogne.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT BOURGOGNE ROUGES
e_bourgogne_rouge.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
ESMONIN (GCh)
GELIN (Fixin)
Philippe LECLERC (GC)
Henri REBOURSEAU (Ch)
Pierre BOURÉE (Ch Ch)
Marc BROCOT (Mars.)
FOUGERAY DE BEAUCLAIR
SEGUIN MANUEL
Nicolas POTEL
Olivier GUYOT
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

Clos des LAMBRAYS (MSD)
MONTS-LUISANTS (MSD)
Pierre AMIOT (Clos de la Roche)
François BERTHEAU
COQUARD-LOISON-FLEUROT (ChM)
PIERRE NAIGEON (CHM)
VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
CHEVILLON-CHEZEAUX (N)
COUDRAY-BIZOT (É)
François GERBET (VR)
GROS (Gd-É)
René CACHEUX
LOUIS LATOUR
POULETTE (Vr)
BERTAGNA
LABOURE-ROI
Manuel OLIVIER
CRUCHANDEAU
CH. DE SANTENAY
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

AMPEAU (V)
Antonin GUYON (V)
PRIEUR-BRUNET (V)
Michel PRUNIER (AD)
VIRELY-ROUGEOT (P)
Albert BOILLOT (P)
B. DELAGRANGE (V)
DICONNE (AD)
MUSSY (P)
POULLEAU (V)
COSTE-CAUMARTIN
MEIX (SA)
VIOLOT-GUILLEMARD (P)
NUDANT (V)
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

ANTONIN GUYON (C)
MAREY (C)
Clos BELLEFOND (S)
Gérard DOREAU (Mo)
DUBREUIL-FONTAINE (C)
Jean-Jacques GIRARD (PV)
DENIS (AIC)
JAFFELIN (PV)
CHARLEUX (S)
CHOUPETTE (S)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

BRUYÈRE (Mâcon)
PARIZE (Givry)
Alain VIGNOT
BERGER-RIVE
NINOT (Me)
Eric DARLES (Irancy)
HEIMBOURGER (Irancy)
VAUCHER



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
(AUDOIN (Mars.))
DEREY (Fixin)
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
Jean PETITOT (Côte Nuits)
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

PIGUET-CHOUET (AD)*
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

JACOB (C)
ARDHUY (C)
BERTHELEMOT (Beaune)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

BLASON DE VAIR*

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
(Ch. de MARSANNAY (Ch))
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

(PIERRE ANDRE)
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

C.PAULANDS (AlC)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine Henri REBOURSEAU


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. C'est le Général Henri Rebourseau qui regroupe en 1919 les vignes de son père autour de cette belle maison du XVIIIe siècle. À la suite, son fils Pierre Rebourseau fait prospérer le domaine jusque dans les années 1980. Aujourd'hui, la propriété familiale est gérée par l'un des arrières petits fils du Général, Jean de Surrel. Un domaine de 13 ha. Ce propriétaire passionné s’attache à élever de grands vins traditionnels comme on les aime, auxquels il faut laisser le temps de s’exprimer. “La vigne ne donne pas un produit uniforme, précise Jean de Surrel, chaque récolte est particulière et ses caractères enrichissent la culture du dégustateur qui sait apprécier tous les charmes du vin. On parle trop, et trop vite, de bons ou de mauvais vins ; et pourtant, quelles surprises dans les années cotées comme dans les autres, car le vin est vivant et son évolution dépend étroitement des conditions de son vieillissement en cave.” Comment ne pas savourer cet exceptionnel Chambertin Grand Cru 2007, marqué par son terroir, un grand vin racé, puissant, intense au nez, qui associe structure et distinction, avec ces notes de fumé bien spécifiques, de grande évolution, l’un des meilleurs dégustés cette année. Le 2006 est coloré et très parfumé (cannelle, cuir et violette), aux tanins présents et très élégants à la fois, de jolie robe grenat soutenu, tout en bouche, qui mêle finesse et charpente, harmonie et richesse. Le 2004, typé, charpenté, riche et parfumé en bouche, avec ces notes subtiles de pruneau confit, allie structure et velouté, un vin gras, de garde. Superbe 2002, très typé, qui réunit amplitude et suavité, de couleur pourpre soutenu et intense, au nez de fruits surmûris et d’humus, bien corsé. Le 2001, où dominent les saveurs de sous-bois et de fruits cuits, fin et dense au palais, est un vin qui demande à se fondre, tannique, très typé. Le 2000, associe charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices, volumineux, charnu, vraiment formidable. Dans la lignée, le Charmes-Chambertin Premier Cru 2003, savoureux, un très grand vin typé, où s’entremêlent les épices et la vanille, qui réunit structure et onctuosité en bouche, suave, d’excellente évolution. Le Clos de Vougeot Grand Cru 2002, très représentatif de ce grand millésime bourguignon, est riche et structuré, au nez persistant où dominent des notes de cassis, de griotte et d’épices, un vin long en bouche, savoureux, de belle évolution.

Jean de Surrel
10, place du Monument
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone :03 80 51 88 94
Télécopie :03 80 34 12 82
Email : domaine@rebourseau.com
Site personnel : www.domaine-rebourseau.fr

Domaine Guy BOCARD


Un domaine familial, où la culture et les vinifications sont traditionnelles et respectueuses des terroirs. Coup de coeur pour le Meursault Genevrières Premier Cru 2010, typé, riche en arômes (fruits mûrs, pain brioché...), qui associe richesse et persistance, gras, avec des arômes de grillé et de pomme, tout en finale. Le Meursault Les Narvaux 2010, sol argilo-calcaire, exposition sud est, aux arômes complexes de petits fruits secs (amande, noix) et de coing, est ample et très long au palais. Beau 2009, au nez subtil, tout en nuances, aux senteurs caractéristiques de tilleul et de miel, un vin ample, de bouche très persistante. Le 2008 est très séduisant, mêlant finesse et structure, fleurant bon les amandes et le lis, ample et persistant comme il se doit. Remarquable Meursault Charmes Premier Cru 2008, provenant d'un élevage traditionnel en fûts de chêne sur lies fines, mise en bouteilles sans filtrage, onctueux, qui sent la poire mûre et le chèvrefuille, tout en délicatesse. Le 2007, très distingué, d'une grande subtilité d'arômes (fruits frais, miel, rose...), tout en amplitude, se goûte parfaitement, très classique de ce grand millésime. Le Meursault Vieilles Vignes est typé, avec des arômes discrètement minéraux, harmonieusement frais et équilibré, de bouche légèrement citronnée, pleine d'élégance. Il y a aussi l'Auxey-Duresses Premier Cru En Reugnes 2010, ample, typé, le Monthélie Toisières rouge 2010, séveux, généreux, corsé, avec ces connotations de truffe et de fruits macérés, le Meursault Grands Charrons, régulièrement réussi, et ce Bourgogne Aligoté Vieilles Vignes, dont la plus ancienne vigne est de 1952, élevé en barriques de chêne, à déguster à l'apéritif ou sur un plat d'escargots.


4, rue de Mazeray
21190 Meursault
Téléphone :03 80 21 26 06
Télécopie :03 80 21 64 92
Email : domaineguybocard@gmail.com

Domaine P. DUBREUIL-FONTAINE et Fils


Le père et la fille gèrent ce domaine de 20 ha, où les méthodes culturales sont respectueuses de l'environnement, l'objectif étant de produire une vendange riche et saine, tout en assurant la pérennité des terroirs. Les amendements et les applications de produits phytosanitaires sont raisonnés, les sols travaillés dans le but de préserver au maximum l'équilibre naturel des vignes. La récolte est assurée à la main à maturité et triée à l'arrivée en cuverie. Beau Pernand-Vergelesses Premier Cru Clos Berthet Monopole blanc 2011, qui lui confère ce goût minéral, marqué par son terroir, d'une très grande finesse, bien racé, au nez de fleurs et de fougère, tout en complexité d'arômes. Le 2010, de robe brillante, au nez subtil à dominante de pain grillé et d'acacia, très fin, de bouche puissante et suave, est un vin qui mérite un homard. Très séduisant, le Pernand-Vergelesses Premier Cru Île des Vergelesses rouge 2011 est parfumé (notes de myrtille et de sous-bois), classique, un vin qui associe couleur et matière, de bouche fondue. Beau 2010, un vin ferme et dense, bien typé comme il se doit, de robe profonde, riche et complet, avec des notes de réglisse et de cassis. Remarquable Pommard Épenots Premier Cru 2009, au nez dominé par le cuir et les framboises, d'une belle intensité au palais, qui allie distinction et richesse, de très bonne évolution. Le Savigny-Les-Beaune Premier cru Les Vergelesses rouge 2011, de couleur soutenue, au nez de fruits macérés et d'humus, de bouche à la fois dense et ronde, commence à se goûter parfaitement.

Bernard Dubreuil et Christine Gruère-Dubreuil

21420 Pernand-Vergelesses
Téléphone :03 80 21 55 43
Télécopie :03 80 21 51 69
Email : domaine@dubreuil-fontaine.com
Site personnel : www.dubreuil-fontaine.com

DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


Cinquième génération de vignerons pour ce domaine de 9 ha, vendanges manuelles, fermentation en cuves ouvertes durant 12 à 15 jours, avec pigeage et remontage journaliers, maîtrise des températures par thermorégulation et élevage en fûts de chêne pendant environ 18 mois pour toutes les appellations, pas de collage ni de filtration. Superbe Clos de la Roche Grand Cru 2010, de belle robe pourpre, complexe au nez comme en bouche (griotte, épices, poivre), est riche, très classique, typé comme nous les aimons, aux tanins fermes et fondus à la fois. Le 2009 est un vin avec beaucoup de matière, avec des senteurs mûres et complexes de fruits rouges séchés, de musc et de réglisse. Le 2008 est un vin de robe rubis intense, avec des arômes de fruits surmûris et de poivre noir, bien charnu, très typique, complexe, avec des saveurs intense. Beau Clos Vougeot Grand Cru 2010, de robe brillante, un vin subtil qui est de bouche fondue, aux notes de griotte surmûrie et de poivre, charnu, où la finesse s’allie à un velouté exceptionnel. de garde, bien sûr comme comme cet Echezeaux Grand Cru 2008, classique de ce grand millésime, un vin avec beaucoup de matière, avec des notes délicates de fruits rouges séchés et de réglisse, ample, de belle évolution. Exceptionnel Charmes-Chambertin Grand Cru 2008, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois, de cuir et de fruits surmûris, fin et dense, un vin qui demande à se fondre, vraiment prometteur. Le Clos Saint-Denis Grand Cru 2008, très parfumé, très riche et très élégant à la fois, complexe, très marqué par son terroir, de robe intense, aux nuances caractéristiques de réglisse, de sous-bois et de cerise mûre, associant structure et finesse, d’excellente garde. Le Morey-Saint-Denis 2010, aux notes d’humus et de pruneau, tout en velours, d’une très grande typicité, est un vin authentique comme on les aime, de robe brillante comme ce Chambolle-Musigny 2009, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample et très persistant en bouche.


5, rue Haute
21640 Flagey-Echezeaux
Téléphone :03 80 62 87 88
Télécopie :03 80 62 85 55
Email : domaine.CLF@vinsdusiecle.com
Site : coquardloisonfleurot


> Nos dégustations de la semaine

Domaine Pierre GELIN


J’apprécie Stéphen Gelin depuis bien longtemps, et j’ai toujours su que ses vins méritaient d’être classés parmi les “grands” (ce que j’ai fait, pour ma part). Son Chambertin Clos de Bèze 1997 est fantastique actuellement, et, en Fixin, où la force des terroirs se fait sentir (Les Hervelets, Clos Napoléon...) on se fait vraiment plaisir avec des années comme 1998, 2002, 2004, ou 2007. 
Le domaine est une propriété familiale d'une douzaine d'hectares sur les communes de Fixin et Gevrey-Chambertin. Créée en 1925 par Pierre Gelin, puis exploitée par Stéphen Gelin et son épouse, c’est leur fils Pierre-Emmanuel qui la dirige aujourd’hui.
Les méthodes de culture sont traditionnelles, les rendements limités et les vendanges manuelles. Éraflage total, cuvaison pendant 15 à 20 jours, suivis d’un élevage de 20 à 24 mois, en fûts de chêne (20% de fûts neufs sur Premiers Crus et 80% sur Grand Cru). On a d’ailleurs l’intelligence ici de ne pas mettre en vente trop tôt les vins, ce qui est de plus en plus rare, et permet de prendre conscience de l’évolution de tel ou tel millésime.
Ici, on accorde un grand soin à la méthode culturale, la lutte raisonnée est appliquée, les vignes sont labourées et la famille Gelin privilégie les fertilisants naturels (algues, fumures issues de l’agriculture biologique). Afin d’obtenir des raisins de grande qualité, tous les soins sont apportés à la vigne (ébourgeonnage très sélectif, palissage relevé, effeuillage manuel...). Les vins sont élevés en fûts de chêne durant 20 à 22 mois, avec un pourcentage de fûts neufs variant selon les Crus et les millésimes pour un léger boisé. Les vins sont ensuite mis en bouteilles à la propriété et ne sont commercialisés qu’après un an ou deux.
“Domaine Pierre Gelin est un bâtiment en forme de croix, me dit Stéphen Gelin. Nous avons une belle superficie de travail, 670 m au sol sur trois niveaux. Le rez-de-chaussée est consacré à la cuverie, la préparation des commandes, un local de stockage. Nous en avons profité pour regrouper le bureau, une salle de réception avec cuisine et le caveau d’accueil pour la clientèle de passage. En sous-sol, nous avons la cave de vieillissement du vin qui contient 300 fûts ainsi que le local de vieillissement du vin en bouteilles. Grâce à un ascenseur, monte-charge nous amenons les palettes jusqu’à la préparation de commandes et l’expédition. Nous sommes situés dans l’axe principal d’entrée dans Fixin, à 250 m de la route nationale. Nous sommes au bord de la rue principale : quand on arrive à Fixin on est obligés de passer devant chez nous !”
Superbe Fixin Premier Cru Clos Napoléon 2011, vignes de 50 ans, vendanges manuelles, élevé 22 mois en fûts de chêne, de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges, d'épices, de gibier, aux tanins bien enrobés et riches. Le 2010 est complet, de couleur pourpre, aux tanins riches et savoureux, très parfumé (mûre, groseille...), associant gras et intensité, de belle garde. Le 2009 est complet, associe charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l'humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, charnu, de belle évolution. Le 2008 est d'une grande complexité, au nez caractéristique dominé par les fruits cuits et la réglisse, de charpente puissante, avec ces tanins bien présents, de bouche riche (griotte, humus, épices). Superbe 2007, un vin intense au nez, qui associe structure et distinction, avec ces notes de fumé bien spécifiques. “Ce 2007, poursuit Stéphen Gelin, se caractérise par des vins élégants qui sont agréables à déguster dans leur jeunesse. Des vins très fruités, très souples, avec une belle intensité, un joli millésime harmonieux. Le 2006 développe des tanins fondus et des arômes puissants et persistants de kirsch. Belle minéralité se poursuivant sur la vanille en finale. Accompagne à merveille pintade, canard, gibier à plumes. Le 2005 offre une robe rubis sombre, un nez intense de fruits noirs évoluant vers les épices, la bouche se révèle dense, charnue et longue. Le 2004 est un vin agréable à redécouvrir maintenant. Le vin a du corps, au début le millésime était un peu fermé et maintenant, après quelques années de bouteilles, les tanins se sont bien fondus. J’ai préféré le garder en cave avant de le proposer, c’était un vin bien fait, prometteur, je savais qu’il fallait savoir un peu l’attendre pour mieux l’apprécier.”
Savoureux 2006, robe grenat et reflets pourpres. nez complexe où se mêlent des notes d'épices douces (vanille et cannelle) et de fruits à noyau, belle attaque fraîche en bouche, les tanins sont onctueux, fondus et soulignent délicatement les arômes puissants et persistants de kirsch, avec cette belle minéralité se poursuivant sur la vanille en finale. Le 2005, un grand vin où s'entremêlent des notes de petits fruits rouges à noyau bien mûrs, de poivre et de réglisse, de bouche chaleureuse.
Comme à son habitude, ce Chambertin Clos de Bèze Grand Cru 2011, de couleur intense aux reflets noirs, aux arômes de fruits rouges, d’épices, avec des tanins bien enrobés, est un vin riche et généreux, d’une belle finale aromatique, à prévoir sur un plat épicé. Splendide 2010, de grande finesse, complexe et riche, rond et charnu à la fois, très typé comme il se doit, avec des notes de pruneau et de truffe, de couleur soutenue, un grand vin puissant mais souple, prometteur. Le 2009, à la fois puissant et velouté, concentré et parfumé, aux connotations typiques de mûre et de sous-bois, est de belle structure.
Le Gevrey-Chambertin Clos de Meixvelle 2011, de couleur grenat, avec beaucoup de structure, tout en bouche, bien équilibré, au nez de cerise et d’humus, de charpente très élégante mais puissante. Superbe 2010, très classique, charpenté, aux tanins fermes, très fin au nez, mêle structure et velouté en bouche, gras, très parfumé (mûre, épices...). Le 2009 est de robe intense, au nez très caractéristique dominé par les fruits surmûris, un vin très riche et très distingué à la fois. Le Fixin Premier Cru Les Hervelets 2011 est dense et parfumé (cassis, sous-bois), avec des tanins mûrs mais présents, un vin qui emplit bien la bouche, d’une finale intense, de très bonne évolution. Le 2010, riche au nez, avec des notes subtiles de cerise, de truffe et d'humus, un grand vin complexe et puissant, gras et fondu. Excellent Gevrey-Chambertin Premier Cru Clos Prieur 2009, très équilibré, avec ces connotations caractéristiques du terroir, puissant, ample, aux tanins savoureux et riches à la fois, tout en bouche. Le Fixin 2011 est de couleur rubis, très bien élevé, très équilibré, aux tanins bien fermes, au nez où dominent le cassis bien mûr et les sous-bois. Goûtez l’Aligoté 2012, séduisant, marqué par les fruits frais, rond en bouche, tout en persistance aromatique.

Pierre-Emmanuel Gelin

Domaine GONDARD-PERRIN


Depuis 1981, ces vignerons sympathiques vinifient les raisins de 9 ha de vignes sur 11 que compte leur exploitation, située entre Mâcon et Tournus, exposée sud, sud-est sur sol argilo-calcaire. Culture en lutte raisonnée.
Un excellent Viré-Clessé Vieilles vignes 2011, issu de vignes de Chardonnay d’environ 80 ans, élevé en cuves inox thermo-régulées durant 12 mois sur lies fines, un vin charmeur avec ces senteurs de fruits secs, de coing et de poire, tout en bouche (10 € environ). Le Viré-Clessé blanc Le Belvédère 2012, issu de vignes de 22 ans, franc, floral, est toujours parfait sur un aligot, un vin de jolie bouche comme cet autre Viré-Clessé Ancestrale 2011, aux arômes de citron, mêlant fraîcheur et rondeur, un vin riche et franc, qui mêle charme et puissance (10,60 €). Le Viré-Clessé Aux Mares 2012 est un vin de bouche séduisante, avec des nuances citronnées, aux nuances discrètes de pomme et de fleurs fraîches en finale (10,60 €).

Mylène et Pierre Gondard

Domaine Jean CHARTRON


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. L’histoire de la famille Chartron est intimement liée à celle de la Bourgogne et, plus précisément encore, à celle de Puligny-Montrachet. N’est-ce pas justement Jean-Edouard Dupard, premier de la dynastie, qui, maire de Puligny obtint l’association du nom de son village à celui de Montrachet ? Car, de père en fils, les Chartron sont des hommes de terroir. Pas n’importe lequel. Celui varié et magique de cette Bourgogne où l’on fait du vin depuis le IIIe siècle au moins. Les chais se trouvant au cœur des vignobles blancs les plus prestigieux, il est tout à fait logique que Jean-Michel Chartron se soit spécialisé quelque peu dans les Vins blancs. Avec 13 ha de vignes, 16 appellations, dont 9 à Puligny-Montrachet, les Vins blancs dominent avec 90% de la production.
On se doute que la vinification des Vins blancs s'opère de manière traditionnelle. Les Vins fermentent et font leur élevage en fûts de chêne, exception faite des appellations régionales pour lesquels ces opérations ont lieu pour partie en fûts et pour partie en cuves. Pour les fûts, l'origine de bois de prédilection reste la région de l’Allier pour une grande majorité. Le pourcentage de fûts neufs, lui, varie de 10 à 40%, avec une moyenne d'âge jamais supérieure à 5 ans pour l'ensemble des fûts. La fermentation alcoolique dure 4 à 6 semaines, suivie par la fermentation malolactique, facilitée par une température de cave optimum de 17°. Durant cette période, les Vins peuvent être bâtonnés plus ou moins légèrement selon le degré d'évolution. Débute ensuite l'élevage, toujours en fûts, en cave froide (12/13°), durant 8 à 12 mois selon l'appellation et le millésime du vin. A la fin de l’élevage, le vin est alors finement collé et mis en bouteilles...
Bref, c’est vraiment difficile de ne pas tomber sous le charme de ce très grand Puligny-Montrachet Clos de la Pucelle Premier Cru blanc 2012 (fermentation en fûts de chêne dont 30% de fûts neufs et 70% de fûts de 1, 2 et 3 ans, élevage sur lies fines pendant 12 mois), gras, de belle couleur jaune pâle, avec un nez frais de chèvrefeuille et d'agrumes, très bien équilibré en bouche, un vin puissant et distingué comme cet autre Puligny-Montrachet Premier Cru Clos du Cailleret 2012, de jolie robe dorée, très fin, de bouche fruitée, d'une belle harmonie, aux arômes de noisette, de fruits cuits, une grande réussite, parfait sur des tagliatelles aux truffes et foie gras.
Excellent Savigny-Lès-Beaune blanc Les Pimentiers 2012, où la fraîcheur prédomine, est tout en bouche, élégant, parfumé, tout en nuances aromatiques, d’une longue finale, harmonieux. Le Saint-Aubin Premier Cru Les Murgers des Dents de Chien blanc 2012 sent la pomme mûre et les noisettes, de belle structure, tout en finesse d'arômes en bouche, très persistant. Le Puligny Montrachet 2012, suave et sec à la fois, où s’entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, tout en bouche, est d’une belle finale.
Splendide Corton Charlemagne Grand Cru 2012, opulent, complexe et suave, où dominent des senteurs de pain grillé et de fruits jaunes, est un vin dense, d'une très jolie finale, avec des connotations de noisette et d'abricot sec. Le Chassagne-Montrachet Premier Cru Cailleret 2012, complexe, de robe dorée, au nez de musc, ferme et suave, est tout en harmonie, de bouche fraîche à dominante de pêche jaune et d'amande. Excellent Chassagne-Montrachet Les Benoites blanc 2012, très typé, tout en subtilité, sec et moelleux à la fois, qui fleure les noisettes et la pêche, mêle souplesse et puissance, ample et distingué. Excellent Puligny-Montrachet Premier Cru Folatières 2012, aux notes discrètes de noix et de rose, riche et complexe, tout en arômes. Formidable Bâtard-Montrachet 2010, un grand vin où la suavité s’allie à une fraîcheur d’une intensité rare, avec des senteurs minérales et florales complexes, où s’entremêlent la vanille, le musc et le fumé, d’une complexité raffinée, de grande évolution, très prometteur. 
Goûtez encore le Rully Montmorin blanc 2012, à dominante de fleurs blanches et de poire, et le Hautes-Côtes-de-Beaune Sous La Roche rouge 2011, corsé, avec des connotations de fraise des bois et d'épices.

Jean-Michel Chartron
13, Grande-Rue
21190 Puligny-Montrachet
Tél. : 03 80 21 99 19
Fax : 03 80 21 99 23
Email : info@jeanchartron.com
www.jeanchartron.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins




> Les précédentes éditions

Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012
Edition du 30/10/2012
Edition du 23/10/2012
Edition du 16/10/2012
Edition du 09/10/2012
Edition du 02/10/2012
Edition du 25/09/2012
Edition du 18/09/2012
Edition du 11/09/2012
Edition du 04/09/2012
Edition du 28/08/2012
Edition du 21/08/2012
Edition du 14/08/2012

 



Jean-Paul PAQUET & Fils


Domaine JAFFELIN Père et Fils


Domaine GROS Frère et Soeur


Pierre BOURÉE Fils


Domaine Daniel DAMPT et Fils


Domaine des MONTS LUISANTS


Domaine Vincent BACHELET


Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils


Domaine P. DUBREUIL-FONTAINE et Fils


Domaine Henri REBOURSEAU


Domaine VIRELY-ROUGEOT


Frédéric ESMONIN


Domaine Jean CHARTRON


AUVIGUE


Domaine François GERBET


Gérard TREMBLAY


Domaine Jean-Jacques GIRARD


Domaine HEIMBOURGER Père et Fils


Domaine Jacques CARILLON


Jean-Yves LAROCHETTE


Domaine Michel PRUNIER et Fille


Clos BELLEFOND



DOMAINE DE L'AMAUVE


HENRY NATTER


DOMAINE DU CHALET POUILLY


DOMAINE ALAIN VIGNOT


CHÂTEAU FILLON


CHATEAU DE LA BRUYERE


DOMAINE GUIZARD


CHATEAU PONT LES MOINES


DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS


CLOS TRIMOULET


DOMAINE DE LA RENAUDIE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales